Accueil | Nous joindre | Découvrez nous

Default Homepage Picture M (banniere1)Default Homepage Picture N (Aaltje Knoop) Default Homepage Picture N (Aaltje Knoop) Default Homepage Picture N (Aaltje Knoop)

CONFEDERATION NATIONALE DES PRODUCTEURS AGRICOLES DU CONGO

« L'agriculture familiale peut nourrir le Congo, si elle est soutenue »

Formation des formateurs sur l’approche FACT:Les leaders paysans adoptent des Plans de plaidoyer pour chaque fédération sur le suivi du budget alloué à l’agriculture

Publié le 08/06/2017

La CONAPC a organisé du 21 au 24 février 2017 une formation des Formateurs sur le suivi du budget alloué à l’agriculture et au développement rural. Le souci majeur est de veiller à l’alloca...

En savoir plus

La CONAPAC renforce les capacités des producteurs agricoles sur la loi agricole

Publié le 22 Février 2017

Dans le cadre de son partenariat avec OSISA, la CONAPAC a lancé son projet d’appui au plaidoyer pour la mise en place des mesures d’application du Code agricole pour la protection et la sécurisat...

En savoir plus

La CONAPAC renforce les capacités des producteurs agricoles sur la loi agricole

images

Dans le cadre de son partenariat avec OSISA, la CONAPAC a lancé son projet d’appui au plaidoyer pour la mise en place des mesures d’application du Code agricole pour la protection et la sécurisation des droits des petits producteurs agricoles en RDC.

Au moins 240 formateurs ont été formés à l’issue des ateliers de formation méthodologique des formateurs sur la vulgarisation de la loi agricole organisés dans 6 provinces (Kasaï Oriental, le Sud Kivu, le Nord Kivu, Kongo Central, l’Equateur et le Bandundu. Ces formateurs pourront à leur tour, former les membres de leurs fédérations à la base à travers des canaux de communication comme le journal La Voix Du Paysan Congolais, les radios communautaires, la tribune d’expression populaire et peut être la production d’un Guide pour la compréhension de la loi agricole.

Pour ce faire, la CONAPAC a d’abord procédé à la traduction de la loi agricole en quatre langues nationales avant d’organiser ces ateliers formation méthodologiques dont l’un des objectifs est de contribuer à la bonne compréhension de la loi agricole par les bénéficiaires directs des ses innovations. Au cours de ces ateliers, la CONAPAC a pu collecter des propositions des producteurs agricoles lesquelles seront déposées plus tard à la commission d’élaboration des mesures d’application.

En effet, la RDC, la loi portant principes fondamentaux relatifs à l’agriculture a été promulguée depuis 2011. Six ans après, les mesures d’application de cette loi tardent à venir ; ce qui met le producteur dans une situation inconfortable. La loi agricole prévoit des dispositions progressives susceptibles d'améliorer les conditions de vie des petits exploitants agricoles en RDC par rapport à leurs conditions économiques actuelles. Elle comporte des innovations favorables au développement de l’agriculture. Parmi ces innovations, nous pouvons citer : la création des conseils consultatifs de l’agriculture pour améliorer la gouvernance du secteur ; la mise en place du cadastre agricole pour sécuriser les producteurs agricoles ainsi que la création du fonds national de développement agricole pour le financement agricole.

La CONAPAC a toujours milité pour l’accélération des mesures d’applications de la loi agricole ainsi que pour la reforme foncière à travers un dialogue permanent pour la prise en compte des avis et considérations des producteurs agricoles dans la formulation des lois, des politiques et stratégies de développement agricole.

Il faut noter que ce projet d’Appui au plaidoyer pour la mise en place des mesures d’application du Code agricole pour la protection et la sécurisation des droits des petits producteurs agricoles en RDC vise à sensibiliser et soutenir le renforcement des capacités des agriculteurs sur les droits et les dispositions prévues par la loi, ainsi que de plaider pour sa mise en œuvre effective. A travers ce projet, la CONAPAC tient à renforcer les capacités des dirigeants des mouvements paysans pour améliorer la défense de leurs droits par la mise en œuvre de la loi.