CONAPAC-RDC

Site Web Officiel

La CONAPAC veut lancer un mécanisme de reconversion des creuseurs artisanaux en agri-entrepreneurs au Lualaba et dans le Haut-Katanga

Une délégation de la CONAPAC a visité les provinces de Lualaba et du Haut Katanga pour une mission d’appui à la structuration des organisations paysannes de Lualaba et de renforcement de la fédération des producteurs agricoles du Haut Katanga, FEPAHKAT en sigle. Lors de sa création, la CONAPAC était composée de 11 fédérations membres représentant les 11 fédérations provinciales des organisations des producteurs agricoles selon l’ancienne subdivision de la RDC. Avec la nouvelle configuration du pays, sur le plan administratif, le territoire national est subdivisé en 26 provinces. La CONAPAC, dans sa mission de structuration  sur l’ensemble du pays, voudrait  poursuivre  ce travail dans les nouvelles provinces récemment créées..

‘est dans ce cadre que la mission conduite par le Président du Conseil d’Administration de la CONAPAC , M. PalukuMivimba, a séjourné, du 11 au 30 août 2019 dans les provinces du Haut Katanga et de Lualaba. Cela en vue de redynamiser la fédération des producteurs agricoles du Haut Katanga  FEPAHKAT et de structurer la fédération de la nouvelle province de Lualaba.

Des défis importants se présentent  dans cette partie du pays, notamment la crise alimentaire  chronique due à une faible planification agricole par les gouvernements provinciaux et central. Il y a également des enjeux liés aux exploitations minières dans cette zone où les producteurs agricoles sont souvent victimes des phénomènes d’accaparement des terres, de déguerpissement de leurs terres ancestrales de la part des sociétés minières. Ladélégation de la CONAPAC, composée de MM. Paluku MIVIMBA et Freddy MUMBA, respectivement Président de la et  Secrétaire Exécutif, a visité les villes  de  Lubumbashi et ses environs et de Kolwezi ainsi que les cités minières de  Kinsevere et Fungurume.

La délégation de la CONAPAC avait également entre autres missions d’explorer des pistes de collaboration avec les entreprises minières pour l’appui aux activités des producteurs agricoles familiaux des provinces du Haut Katanga et Lualaba.

.

A Lubumbashi, chef –lieu de la province du Haut Katanga, la délégation a rencontré le comité dirigeant de la FEPAKHAT avant d’être reçu aux ministères de l’Agriculture et Mines. Les responsables de la CONAPAC s’étaient muni d’un document de présentation d’un plan cadre de collaboration entre le gouvernement , la CONAPAC et les entreprises minières en vue de construire une vision globale  de l’appui , l’organisation et la promotion des activités  économiques des exploitants agricoles dans et en dehors des concessions minières du Haut Katanga et Lualaba.

Le ministre des mines du Haut Katanga s’était montré très flatté par cette initiative car sa province dépend encore  de la Zambie pour tous les produits alimentaires. Il a suggéré la tenue d’une grande conférence qui doit mettre ensemble toutes les parties prénantes, à savoir Gouvernement provinciale, la FEC, les entreprises minières, la CONAPAC, etc. Le ministre a promis de faire une note technique auprès du gouvernement et échanger avec son collègue de l’agriculture pour matérialiser ce pprojet.

Dans le Lualaba, plus précisément à Kolwezi, la délégation a été  reçu par Mme la ministre de l’agriculture qui a suggéré que la CONAPAC serve de courroie de transmission entre le gouvernement provincial et la population en ce moment où son ministère est entrain de réaliser un travail de cartographie  et d’identification des cultivateurs. Le gouvernement provincial a fait de l’agriculture son deuxième pilier du développement  après les mines.

Pour leur part, les délégués de la CONAPAC ont insisté sur la volonté de voir les paysans se structurer dans la province et être capables à pouvoir défendre leurs intérêts pour une agriculture entrepreneuriale et durable qui répond aux enjeux actuels et capables de nourrir la province de Lualaba et non une agriculture de subsistance